Nathalaligne, Rédaction & Interview

Tag: Maladie d’Alzheimer

A Victoria

« A Victoria » est le récit d’une femme, Nadine, dont la maman, Victoria, est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Lisez-le comme on lit une correspondance…

Première lettre

« Depuis le décès de papa, je m’occupe de maman. Je suis devenue sa moitié et ses souvenirs, tout du moins ce qu’il en reste… car la maladie d’Alzheimer est venue s’inviter sournoisement. Nous sommes trois à présent…

Continue reading

« Aidez-moi à ne pas culpabiliser »

Imaginez cinq femmes, entre 40 et 70 ans, toutes porteuses d’une histoire avec la maladie d’Alzheimer. Que leur proche soit un parent, un conjoint ou un frère, ces femmes aimantes et aidantes assument plus ou moins bien des décisions douloureuses mais inévitables. Une fois par mois, dans les locaux de l’antenne de Douai de France Alzheimer Nord, un groupe de parole leur est ouvert pour exprimer des choses qui résonnent pour chacune d’entre elles…

Le groupe de parole est réuni et comme à chaque séance, personne ne peut savoir ce qui s’y jouera… . Deux des personnes présentes sont là pour la première fois. C’est elles qui, aujourd’hui, vont le plus parler, submergées par l’émotion, assaillies par le doute et la révolte.

Continue reading

Jeannette et Paul

« Comment vous vous appelez ? Nathalie ? Comment déjà ? » Il est midi, Jeannette est descendue pour le repas. Elle est habillée, alerte. Paul, son époux, est tout affairé. Il ajoute une assiette pour l’amie de sa fille qui voudrait écrire sur la maladie d’Alzheimer. Jeannette s’assoit, confiante, sereine, parmi ces visages inconnus, au côté de Paul, son seul et unique repère…

Paul est toujours debout, il orchestre le quotidien de cette maison avec générosité et fermeté. Jeannette nous regarde, tour à tour, de découverte en découverte. Les visages de sa fille et de trois de ses petites filles lui sont également inconnus. Elle veut donner du taboulé à la petite dernière qui n’aime pas ça, ce qu’elle aura déjà oublié quand elle lui en proposera à nouveau. « Vous savez, Jeannette est elle-même telle que vous la voyez en ce moment. C’est à moi de m’ajuster à ce qu’elle est… »

Continue reading

L’accompagnatrice

Depuis des années au côté de sa belle-mère, Christine Beauvir a connu les satisfactions et les difficultés rencontrées par tout aidant familial.  Elle parle de présence, de responsabilité, de reconnaissance et de Micheline qu’elle accompagne…

« Comme moi, Micheline était mère au foyer et maman de 4 enfants. Avec leur départ, la perte d’autonomie de son mari et une maman tutoyant le siècle, elle s’est peu à peu isolée. Au décès de son époux, suivi par celui de sa maman, elle s’est retrouvée désœuvrée et physiquement éprouvée. Nous allions la voir pour les fêtes. Elle donnait le change car il y avait du monde. Nous mettions les oublis et négligences sur le compte de la solitude. Moi qui la connaissais coquette, j’étais inquiète. Ses enfants fermaient un peu les yeux, ce que je peux comprendre. C’est difficile de porter un regard lucide sur ses parents. »

Continue reading

Copyright © 2024 Nathalaligne, Rédaction & Interview

Mentions légalesUp ↑